Echos de tables Les Tables

Après Gigi, GastrO’Vives réitère avec La Micheline

À Genève, le nouvel établissement des Eaux-Vives ouvrira ses portes dans quelques jours. Après Gigi, le groupe GastrO'Vives se rapproche de la haute gastronomie avec une cuisine signée Andres Arocena. Tour d'horizon.

L’établissement genevois ouvrira ses portes le 27 août prochain. Une première soirée déjà complète pour le dernier-né du jeune groupe de restauration, déjà à la tête de Gigi Cucina & Bar. Avec La Micheline, la nouvelle Gare des Eaux-Vives se dote ainsi d’une seconde offre culinaire sous la houlette du chef basque Andres Arocena. Tour d’horizon.

L’actualité gastronomique genevoise de cette rentrée s’annonce brûlante. Une rentrée sous le signe du renouveau après des mois nourris d’incertitude et d’attente. Des ouvertures très attendues dans un cycle toujours plus dynamique pour la scène locale. Parmi elles, La Micheline, le nouveau bistronomique des Eaux-Vives. Aux portes du Léman Express, l’établissement, du nom de l’ancienne locomotive qui opérait dans les années 70, promet une expérience plutôt haut-de-gamme aux influences méditerranéennes. En cuisine, on retrouve Andres Arocena, le jeune chef basque au parcours remarqué. Avec un passage à La Table d’Edgar au Lausanne Palace ou encore au Petit Nice avec Gérald Passédat, le trentenaire impose aujourd’hui son style dans la Cité de Calvin. Depuis quelques mois, il dirige les cuisines du très en vogue Gigi et d’ici quelques jours, celles de La Micheline. À la barre de ce nouvel antre gastronomique, Camille Grange qui officiera désormais à la gestion des deux établissements.

© la Micheline – Pavé de Lotte façon langouste

Et dans l’assiette ? Du sud et des produits notablement premium. Un Pavé de merlu de ligne rôti et son jambon ibérique de Bellota, une Épaule d’agneau de la Ferme de Vessy confite à l’ail noir ou un Poulpe rôti au chimichurri. Une carte aux produits d’exception et à la gourmandise certaine, à l’instar de la Terrine de foie gras au piment d’Espelette, figue noire et brioche maison et du Fondant au chocolat noir Guayaquil 64% (un cacao d’origine équatorienne, caractérisé par une amertume aux notes grillées et des arômes de café et de châtaigne). Côté vins, La Micheline n’est pas en reste avec près de 100 références. Des liquides suisses et français, mais pas que. L’Italie et l’Espagne sont également en lumière. Rendez-vous dès le 27 août pour l’ultime étape… La dégustation.